carnaval rio 2002

Carnaval de rio de janeiro 2002

archives sambatuc > carnaval de rio > carnaval de rio 2002 > carnet de voyage

Février 2002, Rio de Janeiro, 3ème édition...

On en avait tant rêvé tout au long de l'année, souvent parlé, presque caressé l'idée de cette éventualité " programmée ". Eh bien c'est fait ! Sambatuc est de retour, pour la 3e année consécutive, sur la Terre Promise, au pays du samba enredo ! La Cuvée 2002 se compose de 14 " sambatuqueiros ".

Dès la descente de l'avion, la moiteur suffocante, quasi oppressante, de l'air nous envahit. Déjà, des souvenirs reviennent, des visages, des sons, des odeurs ... Douces réminiscences ... Et cette lumière verticale propre à ces latitudes : il est 8h du mat, et le soleil est déjà haut ! Que c'est bon d'être là, de nouveau ...

Que d'émotions intenses cette année encore ! Sans aucun doute à l'image de cette 1ère soirée avec la répétition de rue de Boi da Ilha, " petite " école de samba de Ilha do Governador, voisine de União da Ilha - défilant d'ailleurs toutes les 2 dans le Grupo A cette année !.

C'est sous une pluie diluvienne qu'on retrouve tous nos amis de Boi et de Mocidade, et qu'on replonge illico dans le chaudron bouillant et l'ambiance électrique des répétitions du carnaval. Pas le temps de récupérer des 14h de voyage ! Comme on dit ici, " direito sem parar " ! ! ! On saute hors du minibus et on court vers tout ce petit monde massé au coin d'une rue à l'abri de la pluie, en train de jouer, dominé par un Jonas gesticulant, battant la " cadencia ". Il nous salue de son sourire malicieux, arborant son T-shirt Sambatuc. A peine le temps pour les embrassades et les effusions de joie après 11 mois de séparation : le groupe s'élance sous les trombes d'eau pour près de 3h de défilé le long de la " Praia da Bica ". Alors là, on oublie tout : le déluge et la chaleur, la fatigue et la timidité, et on se jette à corps perdu dans la bateria. On perd toute notion du temps (mais pas du tempo ...). Guidés par Jonas, on avance, la pluie dans la figure, portés par le groove et les chorégraphies, emportés dans un tourbillon de bonheur ! ! ! Communion des sens, en totale osmose ... Sensation étrange d'être en famille, " comme à la maison " ... Trempés mais tellement heureux !

Et des moments forts comme ça, il y en a eu beaucoup d'autres :

  • le retour à Padre Miguel, fief de Mocidade, école si chère à nos cœurs, et sa section de tamborins inégalable ;
  • les churrascarias dominicales à la quadra de Boi da Ilha ;
  • la répétition dans l'immense quadra de Beija Flor sous l'œil de Mestre Paulinho ;
  • la rencontre avec le jeune Mestre Marcinho de la bateria de Porto da Pedra ;
  • la répétition de rue avec Unidos da Tijuca ;
  • la découverte de Serreno do Campo Grande et l'accueil chaleureux d'une " petite " école ;
  • les surdos et le show de la bateria de Mangueira ;
  • la répétition avec la bateria de Mestre Ciça à Viradouro ;
  • et enfin le cadeau incroyable de Tiãozinho, un des puxadors de Mocidade, lors de la dernière répétition publique, entonnant " Exatação da Sambatuc ", sa chanson, notre hymne, dans la quadra, repris par toute la bateria et la foule en délire !

Tout cela participant à la fièvre ambiante pour culminer avec le Carnaval bien sûr, et les défilés avec Boi da Ilha dans le Sambodrome (Grupo A), Vila Kennedy sur l'avenue Rio Branco (Grupo C), et Campo Grande sur le Campinho de Madudeira (Grupo E) avec Jérôme dirigeant les tambourins. Sans oublier les quelques " chanceux " qui ont pu obtenir des costumes à la dernière minute pour défiler dans la bateria de Tradição (Isabelle, Merzouk, Jérôme Boum, Jérôme Boy) et dans celle de Porto de Pedra (Laurence). INOUBLIABLE !

Mais aussi tous ces moments privilégiés partagés avec les cariocas de la Zona Norte, autour d'une Skol ou d'une caïpirinha, d'une feijoada ou d'une churrascaria : l'accueil et la générosité de tout un peuple envers cette poignée de " gringos " venus du froid pour jouer leur samba. INIMAGINABLE !

Et surtout, au cœur de cette folle et belle aventure, Mestre Jonas, notre père spirituel, notre " gourou " carioca, notre " padrinho " au grand cœur, toujours là, disponible, malgré la fatigue et un emploi du temps surchargé ; jamais à court de bons conseils et d'encouragements pour grandir, avancer toujours plus, et consolider l'avenir de Sambatuc ; nous parrainant sans relâche auprès des écoles et des baterias. INESTIMABLE !

A vous tous, " obrigadão para tudo " !!!
Jonas, sans toi, Sambatuc n'aurait sans doute pas connu de tels instants précieux et n'en serait probablement pas là aujourd'hui. Cette année, grâce à toi, on a encore beaucoup appris, et on revient avec des souvenirs et du SON plein la tête. Alors Respect ...

Sâche que le rendez-vous est déjà pris pour l'année prochaine, même si la route est longue et rude jusqu'au Sambodrome !

Rendez-vous en mars 2003 !

Laurence D., Avril 2002

Album photo carnaval 2002

Album photos carnaval 2002, pendant le séjour de sambatuc.

Articles de presse

Article "O GLOBO", 23 février 2000

newsletter sambatuc

Inscrivez-vous à Sambatuc Infos ! Vous serez informé rapidement des prochains concerts de Sambatuc.

désinscription

réseau sambatuc

  • anglais
  • portugais

copyright © 2019 Sambatuc, école de samba, tous droits réservés.

Alive Pixel, création de sites internet Paris.